jeudi 21 janvier 2016

Chez la nounou - l'adaptation

Ce week-end, j'ai reçu un message sur mon téléphone que je n'avais pas envie de recevoir. C'était la nounou de Sacha, pour me proposer les dates pour commencer son adaptation... Vous allez me trouver bête, mais j'ai eu la larme à l’œil lorsque je l'ai lu...

A 15 jours de la reprise du boulot, je me rends compte que je ne me sens pas prête... C'est assez drôle quand on y pense... Avant mon congé maternité, j'arrêtais pas de dire à mes collègues que je serai contente de revenir, que je n'étais pas faite pour rester à la maison... Et puis me voilà, en train de passer des heures et des heures dans mon lit à cogiter, à angoisser pour cette nouvelle étape qui commence et à pleurer pour celle qui se termine...

Je n'ai pas tellement peur pour la nounou. Je pense que nous l'avons bien choisie, elle est très gentille et dynamique et en même temps très douce et "maternelle". En plus, nous avons appris par hasard qu'elle avait gardé une des meilleures amies de ma fille à l'époque donc on a des bonnes références.

Je pense que ce qui me fait réellement peur est que j'ai été avec Sacha pendant trois mois. Trois mois où j'ai été à son entière disposition. S'il avait faim, je sortais mon sein, s'il avait l'air de s'ennuyer je faisais milles contorsions à mon visage pour le faire rigoler, je n'hésitais pas à faire la sieste avec lui si je voyais qu'il n'arrivait pas à s'endormir tout seul...

Je sais que même en ayant la nounou la plus gentille de la terre, elle ne pourra certainement pas être aussi disponible pour lui que moi... Je m'en veux maintenant de ne pas l'avoir laissé pleurer un peu plus dans son berceau, de ne pas lui apprendre à s'endormir tout seul, de répondre trop vite à tous ses besoins...

Je stresse aussi parce que je ne sais pas si je vais arriver à tirer suffisamment de lait pour la journée (alors que je tiens vraiment à continuer l'allaitement). Et s'il n'y en a pas assez?? Et s'il meurt de faim?

Je l'imagine déjà inconsolable parce que la nounou ne comprend pas ce qui veut dire le pleur numero 3 (je m'ennuie, j'ai envie de jouer)...

Bref, je ne me sens pas prête et je ne le sens pas prêt...

Ça se trouve, il va me surprendre. Ce sera peut être comme avec Camilou et son premier jour d'école en France. J'étais tellement stressée à l'idée de la laisser à l'école alors qu'elle ne parlait pas un mot de français... Et puis je suis venue la chercher ce premier jour, elle sortait toute contente avec plein de filles autour d'elle... Je m'étais inquiétée pour rien finalement...

Allez Sacha, fais comme ta soeur et montre à ta maman que tu es bien plus fort qu'elle ne le pense! 

J'ai pris cette photo quelques jours après avoir commencé l'adaptation,
finalement tout se passe bien et Sacha aime beaucoup sa nounou!
Me voilà rassurée!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire