lundi 19 octobre 2015

38 semaines

Et nous voilà dans la 38ème semaine! A vrai dire, je ne croyais pas que j'irai au déla de la 37ème mais bon, je dois avoir un bidon bien confortable du coup le bébé n'est pas encore prêt à sortir...

Un petit béguin en tricot que j'ai fait moi-même. Chéri trouve que ça fait un peu fille mais moi j'adore!

Quoi de neuf cette semaine :

 Le bon :
 - Je ne suis pas trop embêtée la nuit ni par les envies de pipi ni le mal de dos ni les insomnies... Bref, une fin de grossesse plutôt cool pour l'instant!
- J'ai commencé à boire des infusions des feuilles de framboisier. Il paraît que ça aide à muscler l'utérus et de ce fait les contractions sont plus efficaces le jour J. Je vous dirai si c'est vrai ou pas.
- Je me repose pas mal en ce moment... A vrai dire, je n'aime pas être inactive mais j'ai pas envie de faire grand chose à part rester sur mon canapé à regarder la télé, surfer sur internet et faire un peu de tricot. J'espère que ça m'aidera à être en forme pour l'arrivée du bébé!

Le mauvais :
- Toujours ces maux au niveau du bas-ventre comme des décharges électriques... Mais tout le monde dit que c'est normal et qu'il n'y a rien à faire alors on fait avec!
- L'impatience... Bon depuis quelques jours j'ai réussi à me raisonner en me disant que même si je dois aller jusqu'au terme finalement il ne reste plus que 3 petites semaines! Ce n'est pas si long que ça, non (mon mari n'est pas d'accord, il est encore plus impatient que moi)?
- Toujours les sauts d'humeur... Je crois que c'est aussi le fait que je passe mes journées à rien faire et du coup quand tout le monde rentre je leur fais payer... Je suis vraiment pas sympa! 

Voilà, voilà! Ma fille est en vacances à partir de cette semaine ce qui devrait m'aider à m'occuper un peu plus! Vivement que ce bébé décide de pointer son nez! 

jeudi 15 octobre 2015

Notre petite famille

Il y a quelques semaines, nous avons fait une séance photo avec le mari d'une amie. Comme je vous l'ai déjà dit je ne suis pas hyper à l'aise avec mon ventre mais je me suis dit que ça ferait quand même un beau souvenir et c'était l'occasion de faire des photos de famille car on n'en a pas beaucoup (à part celles d'Instagram)

Je vous montre?









Et voilà! Notre petite famille de 3 qui deviendra bientôt de 4!

Source : Audry Roty Photography

mercredi 14 octobre 2015

Petit rigolo...

Vendredi dernier, le bébé nous a fait une bonne blague :

J'ai passé la journée à avoir des contractions. Elles étaient régulières et ultra rapprochées (toutes les 3-5minutes) mais elles n'étaient pas douloureuses... J'ai appelé la maternité pour savoir s'il fallait que je vienne et on m'a dit que les contractions de travail, on les sent vraiment... La sage-femme m'a même demandé, quand je lui ai expliqué que c'était mon deuxième, "mais Madame, vous vous rappelez pas comment elles faisaient mal les contractions pour le premier?"... Comment dire...? Je n'ai pas eu mal pour ma fille!
 
J'ai donc décidé d'attendre d'avoir mal avant de m'affoler... sauf que quand chéri est rentré du boulot tout d'un coup les contractions se sont espacées... J'ai quand même fini ma valise avec les derniers petits trucs qui manquaient et avec mon chéri nous avons tout mis devant l'entrée. Il a même installé le siège auto dans la voiture au cas où.

Ce soir-là, nous avions l'anniversaire de ma meilleure amie et jusqu'à la dernière minute je me suis demandé s'il faudrait qu'on y aille... C'était ses 30 ans donc je me suis dit que vu que les contractions s'étaient calmées nous pouvions y aller et au pire nous irions à la maternité directement si jamais ça recommençait...

Nous avons donc chargé la voiture et nous voilà partis pour faire la fête. On a passé une super soirée, il faut le dire! Mais à part une ou deux contractions, je n'ai plus rien senti de la soirée. En plus, le bébé gigotait bien... En gros, il n'était pas du tout prêt à sortir ce soir...

Nous sommes rentrés vers minuit, on était tellement fatigués qu'on s'est endormis tout de suite et on a fait la grasse mat' le lendemain. Je me suis réveillée super en forme et bien sûr sans trace de contraction! 

C'est bête mais j'étais super déçue, je me voyais déjà à la maternité en train d'attendre le fameux "ça y est Madame, on va pouvoir commencer à pousser" (j'ai trop vu Baby Boom, moi) et en fait non, ce ne sera pas pour tout de suite...

Du coup maintenant j'ai l'impression que je vais être de ces mamans qui attendent impatiemment jusqu'au bout. Qui font tout (carreaux, escaliers, pavés, l'amour...) pour faire sortir le bébé et que lui, il ne va faire qu'à sa tête et attendre le dernier jour pour se pointer!

Pfff, moi l'impatiente, je ne suis pas du tout prête à vivre ça ! Surtout que là on est prêts de chez prêts (matériellement parlant) donc je vais passer mes journées à ruminer et à guetter le moindre symptôme! 

Bref, va falloir que je me trouve des choses à faire au moins jusqu'à la semaine prochaine que ma fille soit en vacances!

lundi 12 octobre 2015

Ready or not...

Samedi dernier, nous étions au resto pour fêter l'anniversaire d'une amie. Lorsque nous sommes arrivés, les enfants de nos copains étaient en train de faire du coloriage sur l'une des tables. Après avoir dit bonjour à tout le monde, chéri est allé direct s'asseoir avec eux et discuter et jouer. Il était à fond! 

C'est toujours comme ça. Mon mari adore les enfants et dans les soirées, goûters, brunchs ou autre il va toujours s'occuper d'eux et les faire rigoler et jouer avec. C'est magique mais tous les enfants l'adorent! 

Ce soir-là tout le monde m'a dit "ton homme, il est vraiment prêt".

Et c'est vrai, s'il y en a un de nous deux pour qui la parentalité est évidente, c'est surtout pour lui. Il n'a pas vraiment de doute ou d'angoisse... Il ne passe pas ses journées à lire des livres pour savoir s'il saura bien faire et il est vraiment impatient de jouer ce nouveau rôle, celui du papa d'un nouveau né.

Et moi donc? J'en avais déjà parlé il y a quelques temps : Les enfants, ce n'est pas vraiment mon truc. Dans les soirées comme celle pour l'anniversaire de notre amie, je vais rarement voir les enfants, je ne demande pas à porter les tous petits ou à donner à manger à ceux qui sont un peu plus grands... Et quand il y en a un qui m'approche, je ne sais pas trop comment interagir avec...

Mais est-ce que ça veut dire que je ne suis pas prête? Est ce que le fait que je ne m'intéresse pas aux enfants des autres veut dire que je ne suis pas préparée à m'occuper du mien? Est-ce que ça veut dire que je vais être une mauvaise maman?

Et bien,bizarrement, j'ai une réponse assez simple à toutes ces questions : NON! 
Source
Oui, moi, l'angoissée de la vie, celle qui a peur de mal faire et qui se pose tout le temps de questions, c'est moi qui parle... Cette fois-ci, je n'ai pas de doute. Non, je ne pense pas que je serai une mauvaise maman. Pour la première fois de ma vie, j'ai confiance en moi et je pense que je ferai de mon mieux. 

Bien sûr, je sais très bien que ce ne sera pas facile et je sais que ces gestes de parent ne me viendront pas aussi facilement qu'à mon chéri. Mais ce n'est pas grave, j'ai quand même hâte d'y être.

Je pense quand même que serai toujours une maman qui se pose mille questions et qui doute d'elle mais je ne sais pas, tout d'un coup je ressens un boost de confiance en moi. Comme si je savais que ça va aller, que malgré les difficultés, je vais essayer et que je serai une (assez?) bonne maman... Surement pas parfaite mais une bonne maman quand même...

Finalement,même si moi ça ne se voit pas forcément, je me sens prête pour cette nouvelle aventure.

vendredi 9 octobre 2015

37 semaines

Allez on reprend la petite récap avant qu'on ne puisse plus en faire!

Donc voilà, on est arrivé à la 37ème semaine. A partir de cette semaine, si le bébé a envie de sortir, on le laisse faire parce qu'il n'y a plus aucun risque! Du coup, chez nous c'est la surexcitation totale! On a trop hâte que ça arrive même si théoriquement il nous reste quand même un mois de grossesse!

Les petites chaussures du bébé. Ma mère m'a dit "mais il ne sait même pas marcher et il a déjà tout ça ?"... Oups!
Allons-y pour le bon ou le moins bon :

Le bon 

- Les valises sont presque finies. A part quelques petits trucs qu'on mettra à la dernière minute on peut dire que ça y est, on est prêts!
- J'ai également fini les cours d'accouchement. J'ai vraiment beaucoup aimé ces cours et mon mari aussi! 
- Je suis contente car malgré mon gros ventre, j'ai quand même continué la danse (je fais du flamenco). Ma prof et les élèves sont toujours épatées de me voir revenir chaque semaine surtout que mon ventre est tellement énorme qu'on dirait que je vais exploser à n'importe quel moment. En tout cas, ce petit rendez-vous chaque mardi me fait énormément de bien!
- Mercredi, nous avons eu notre rendez-vous du 9ème mois avec le médecin. Tout se passe toujours aussi bien et il nous a donné la nouvelle qui a bien contribué à la surexcitation dont je parlais au début de cet article : Col court, ouvert à 1 bon doigt et tête de bébé bien basse... Et il a rajouté "à mon avis, on n'aura même pas besoin de se voir dans deux semaines, il sera surement sorti d'ici là". Et voilà de quoi nous donner le sourire pour la journée! Enfin, j'ai quand même regardé les forums en rentrant (pas bien, Carolina!) et il paraît que ça ne veut rien dire et que ça peut trainer jusqu'au terme! Espérons que non !
- Justement, je commence à avoir pas mal de contractions depuis quelques jours. Je le mets dans "le bon" car je me dis que c'est le signe que l'arrivée du bébé approche donc ça ne me dérange pas! Et puis pour l'instant elles ne sont pas douloureuses...

Le moins bon 

- Depuis quelques jours, j'ai bien mal au niveau du pubis (je déteste ce mot, pas vous?). Le médecin m'a dit que c'est parce que le bébé appuie sur le col et que c'est donc normal mais ce n'est pas agréable!
- Je vais encore utiliser l'excuse des hormones, mais je suis vraiment infecte avec mon mari et même des fois avec ma fille. Je pars très vite au quart de tour et je m'énerve pour un rien! J'espère qu'une fois que j'aurais accouché je serai plus cool parce que là je sens qu'un de ces jours ils vont me jeter par la fenêtre à force de les saouler comme ça tous les deux!

Et voilà, c'est la dernière ligne droite, comme on dit! Va-t-on aller jusqu'au bout ou est-ce que notre bébé va se décider à sortir avant? Vous le saurez dans le prochain épisode!

jeudi 8 octobre 2015

Fin de grossesse : toutes les questions que je me pose

 

Va-t-il naître à terme ou en avance?
Aura-t-il des cheveux?
Vais-je avoir mal ou est ce que je vais savoir gérer comme la première fois?
Est-ce que je vais craquer finalement et tenter la péridurale?
Est-ce que je vais m'en prendre à chéri et le traiter pendant les contractions?
Est-ce qu'il aura la peau mate comme la mienne ou claire comme celle de son papa?
Est-ce qu'il aura son nez? Mes yeux? Sa bouche?
Est-ce que je vais perdre les eaux dans la rue ? Reconnaître les contractions? Arriver à temps à la maternité?
Va-t-il vraiment peser presque 4 kilos?
Et si j'oublie des choses dans ma valise ?
Est-ce que je vais pleurer lorsqu'il sera enfin sorti? Est ce que chéri va pleurer?
Comment va-t-on l'annoncer à tout le monde?
Est-ce que ça va arriver la nuit ou pendant la journée?
Et si je dois aller à la maternité pendant que chéri est à son entraînement de basket (les seules deux heures dans la semaine où il n'a pas son téléphone sur lui)
Et si ça arrive pendant la nuit? On fait quoi, on réveille ma fille ou on lui laisse un mot qu'elle verra le matin ?
Est-ce qu'il va mettre du naissance ou passer direct au 1 mois?
Et si le prénom qu'on a choisi ne lui va pas ?
Et s'il est moche?
Et si la sage-femme qu'on a n'est pas sympa ?
Et si ça traîne des heures et des heures?
Et si ça va trop vite?
Et si j'arrive pas à pousser correctement?
Est-ce qu'on devrait aller au baptême du bébé de nos amis/à l'anniversaire du neveu de mon chéri/aux 30 ans de ma copine, tous prévus au mois d'octobre?
Vais-je dépasser le terme?
Est-ce que je vais faire un baby blues?
Est-ce que je vais avoir assez de lait?

Est-ce que tout va bien se passer?

mercredi 7 octobre 2015

Les petites affiches pour la chambre du bébé

Même si le bébé n'aura pas sa propre chambre, on s'est quand même bien amusé à décorer son "coin" dans notre chambre. Je me suis lancée sur quelques petits projets DIY mais nous voulons mettre aussi des petites affiches colorées !

J'en ai trouvé des bien jolies sur internet! Je vous montre?


1. Affiche The Fox de Ingela P. Arrhenius, Pop-Line, 22€
2. Affiche (A3) Sunshine Lama de Suzy Ultman, Pop-Line, 20€
3. Affiche Fox Emerald with Gold Nose de Sweet Revery, Society6, 35$
4. Affiche à imprimer soi-même Dream Big Little One de MiniLearners, Etsy, 6€25
5. Affiche Lemon de Eff Lillemor, Yellow Flamingo, 17€
6. Affiche à imprimer soi-même Baby Lama de Seal Typo, Etsy, 4€69

Je vous rassure je n'ai pas tout acheté! Mais je les trouve tous adorables! Vous aimez ?

mardi 6 octobre 2015

Congé maternité : Day 1 (c'est trooooop loooong)

Et voilà, le congé maternité est enfin arrivé.

A différence de la plupart de femmes enceintes, je n'ai pas attendu ce moment avec impatience. Et même si les dernières semaines j'étais un peu plus fatiguée, j'appréhendais quand même ce moment fatidique où j'allais devoir arrêter de travailler.

Faut dire que j'aime beaucoup mon boulot et mes collègues et puis surtout, je n'avais pas vraiment envie de me retrouver chez moi à rien faire ou plutôt à avoir envie de rien faire.

En tout cas mon premier jour a été trop trop long... Petit aperçu (dans les grandes lignes) :

Petit dessin envoyé par mon collègue... Il aurait pas pu voir plus juste!

6h : Débout avant même que le réveil de chéri sonne. Bah oui, l'habitude de devoir se lever tôt pour aller travailler... Bien sûr, je n'ai pas été capable d'aller me recoucher
7h : Petit déj avec ma fille avant qu'elle parte au collège. 
8h : Ma fille part au collège. Je fais quoi maintenant? Je me pose sur le canapé et je joue à Spider Solitaire sur mon téléphone
9h : Ah tiens! Je vais regarder les Maternelles... Je me suis endormie au bout de 5 minutes
10h : Merde faut que j'aille à la mairie !
11h30 : Après 1h30 à me préparer car pas du tout inspirée pour m'habiller (bah oui, c'est moins drôle de se faire belle alors qu'on va rester à la maison), je pars à la mairie, dépose le papier que je devais faire et retourne chez moi
12h : Je mange quoi? Trop la flemme de faire à manger... Des céréales? Ouf! Il y a des restes! 
13h : Spider Solitaire
14h : Sieste
15h : Je devrais faire du repassage, tiens... 
16h : Toujours pas eu le courage de me lever du canapé pour faire mon repassage
17h : Ma fille rentre, je l'aide un peu à faire ses devoirs mais elle est trop autonome... Pfff pourquoi tu ne galères pas un peu que je puisse t'aider???
18h : Chéri rentre aussi. J'ai passé une journée tellement chiante que je suis infecte avec lui et ma fille... Ça promet...

Bon, je vous rassure, les jours suivants je suis allée faire les magasins, j'ai avancé dans mon tricot, j'ai fini ma montagne de repassage et j'ai commencé à préparer les valises pour la maternité... J'essaie de m'occuper mais ce n'est pas évident de me motiver à me lever de mon canapé et bouger... J'ai hâte que le bébé soit là pour que mes journées soient occupées (oui, oui, je sais que je risque de regretter mes mots lorsque je n'aurai pas dormi depuis 48h et que je n'aurai même pas le temps de prendre une douche dans la journée).

lundi 5 octobre 2015

Devenir maman lorsqu'on a une maman très présente

Comme je vous l'ai déjà raconté, ma première grossesse a été très différente de celle-ci. Je n'étais plus avec le papa de ma fille lorsque j'ai appris que j'étais enceinte et j'ai donc vécu cette étape de ma vie seule.

Enfin, ce n'est pas tout à fait exact, même loin de là! Pendant cette grossesse là, il y a une présence qui a été très très importante pour moi et c'était celle de ma mère. Même si la nouvelle n'a pas été facile à digérer, elle m'a soutenue dans mon choix et a tout fait pour que je puisse vivre une grossesse "normale". Elle m'a accompagné à toutes mes consultations, venait quasiment tout le temps aux cours de préparation à l'accouchement, m'a beaucoup aidée financièrement... Bref, j'ai vraiment eu de la chance de l'avoir à mes côtés à cette période là.


Lorsque ma fille est née, elle a également été très présente. Je pense que c'était important aussi. J'étais très immature et pas du tout sûre de mes gestes et l'avoir avec moi a été un grand soulagement.

Sauf que c'en ai devenu trop. Ma mère est devenue trop présente. Lorsque ma fille pleurait, je n'avais pas le temps d'aller dans sa chambre qu'elle était déjà dans les bras de ma mère. Je pense que je n'ai pas changé la couche de ma fille qu'au bout de deux semaines (oui, vraiment). Et la première fois que j'ai pu lui donner son bain toute seule, elle tenait déjà assise...

Je n'en veux pas vraiment à ma mère, c'est aussi de ma faute. Je n'avais aucune confiance en moi et faut dire que malgré la joie d'être maman, j'avais une certaine culpabilité vis-à-vis de mes parents donc je ne me suis jamais imposée et je l'ai laissé faire comme elle voulait...

Voilà que 12 ans sont passés, et aujourd'hui le contexte est complètement différent : J'ai 31 ans, un mari, je suis autonome. Ma mère n'est pas là mais elle compte venir en France quelques jours avant la date de mon terme et va rester avec nous un bon mois.

D'un côté je suis super contente car mine de rien, ça m'a manqué de partager cette grossesse avec elle (même s'il y a Skype). Et puis faut dire que quand j'entends mes copines "nouvelles mamans", je me dis qu'un peu d'aide avec le bébé ou même à la maison ne sera pas de trop ! 

Et pourtant j'appréhende... J'ai peur de ne pas savoir m'imposer encore une fois, j'ai peur de ne pas me sentir maman et de ne pas avoir le temps de créer un lien avec ce bébé. J'ai déjà lu quelque part que pour être maman il faut arrêter d'être fille (dans le sens "l'enfant de quelqu'un"). Je l'ai ressenti avec ma fille lorsque nous avons déménagé de chez mes parents et encore plus lorsque nous sommes venues en France.

Du coup, je me dis que dans l'idéal, ça serait bien que le bébé arrive un peu plus tôt. Une ou deux semaines avant que ma mère arrive. Comme ça, nous aurons ce petit temps rien qu'à nous 4. Ou nous apprendrons à nous connaître les uns les autres, ou j'apprendrai ces gestes qui viennent si naturellement à certaines mamans...

Un petit moment qui me permettra de devenir la maman que j'aurais aimé être la première fois...